Sound of Freedom ->*

Bienvenue à New London . . .
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~   Sam 16 Fév - 21:12

>> Are You Ready ? *


Nom: McAdams… mmh ça fleure bon l’Ecosse ! Et en effet, Jake est bel et bien originaire du pays vert et brumeux, mais fort heureusement (malheureusement ?...), le jeune homme ne porte pas de kilt (du moins, en public… la honte tout de même !)

Prénom: Jake Cecil Silver.

Âge: 19 ans.

Date et Lieu de Naissance: 19 août 1988, à Paris.

Famille: Jake est l’aîné de la fratrie McAdams, dont les parents sont malheureusement morts dans un accident de voiture alors qu’il n’avait que douze ans (cf : Histoire). Il a donc été élevé par ses grands-parents paternels, les seuls qu’il lui restait, affectueusement surnommés Puppy et Granny. Mais il n’est pas fils unique, bien au contraire ! Les McAdams comptent – à part Jake – quatre sœurs, les jumelles Meghan et Marsali (17 ans), Helena (15 ans) et Herin (14 ans). C’est la seule famille qui reste à Jake, et il y tient comme à la prunelle de ses yeux. Aussi lui manque-t-elle atrocement à Londres, et qu’il ne tient pas sans leur appel téléphonique ou leur mail quotidiens…

Groupe: Carefreee !

>> Me ? I'm Pretty Much ... *


Description physique (6 lignes minimum):

Etrangement, dans la famille McAdams, tous ses membres sont pourvus du même genre de physique, ou presque. Tous sont dotés du même regard vert d’eau, du teint très pâle et des grains de beauté qui parsèment leur peau fragile et fine, de la silhouette longue et mince et des cheveux sombres. Jake a donc hérité de tous ces attributs, et cela a donné un résultat plutôt réussi, n’est-ce pas ? Pourquoi donc les filles se retourneraient-elles sur son passage, si ce n’était pas le cas ? A moins qu’il ne soit d’une laideur fascinante, ce qui n’est guère concevable…

En effet, si le bel écossais n’est pas d’une beauté qui pourrait plaire à tout le monde, on doit bien reconnaître qu’il est séduisant, extrêmement charmant. Son visage est allongé, et comme coupé dans un bloc de granit à grand coup de canif : les pommettes sont hautes, les joues presque émaciées. Mais d’adorables petites fossettes viennent adoucir ce visage diaphane, qui peut paraître extrêmement froid, voire glacial au premier abord. Son expression naturelle est flegmatique, rêveuse et maîtresse de soi, et les gens ont très souvent l’impression d’avoir affaire à un de ces hommes aux airs inaccessibles, qui méprisent les autres avec superbe et savent pertinemment qu’ils sont admirés d’autrui. Ce n’est pourtant pas là le portrait véritable de Jake, qui est une perle si on prend seulement le temps de le connaître… Encore une fois, le juger sur de simples apparences serait trompeur !

De grands yeux clairs en amande éclairent son visage pâle, dont la couleur change constamment. Elle oscille entre une franche teinte azurée et un vert pâle qu’il n’aime pas trop, et juge morne. Son regard est magnétique, fixe, bien qu’on ait l’impression qu’il papillonne ça et là, se pose quelques instants sur une personne, la jauge silencieusement et sans l’air de rien avant de se poser sur une autre… Rien n’échappe à son regard d’aigle, le moindre petit geste, regard, est décrypté, analysé, et souvent à tort d’ailleurs. Il devrait d’ailleurs se méfier de ses jugements hâtifs, qui le poussent à imaginer ce qu’il n’y a pas…

Sa grande taille, qui culmine à près d’un mètre quatre-vingt-dix, ne le complexe pas, et on n’a pas du tout l’impression qu’il ne sache pas quoi faire de sa silhouette longiligne, comme beaucoup de gens de grande taille. Mais Jake déteste ses genoux cagneux et osseux, témoin de sa croissance extraordinairement rapide, et qui s’est brusquement mise en branle à ses seize ans, Dieu merci ! Il désespérait de ne jamais rester à son petit mètre soixante-cinq… Dans son visage, il déteste également son nom, qui le fait crisser des dents à chaque fois qu’il se voit dans un miroir ; Mr McAdams le trouve trop long, et puis, n’est-ce pas disgracieux, cette petite bosse sur son profil droit, séquelle d’une chute en vélo lorsqu’il était enfant ? Heureusement, la beauté d’autrefois de son visage vient estomper cette stupide hantise, et il se trouve plutôt satisfait de lui-même, ce pourquoi le ténébreux jeune homme prend soin de lui.

Description Morale (6 lignes minimum) :

Jake possède un caractère assez complexe, très souvent paradoxal. Son tempérament lunatique peut le faire passer des rires aux larmes ; enfin, sans aller jusqu’aux larmes, une profonde mélancolie s’empare de lui sans crier gare, et il est très difficile de l’en faire sortir ! Il se renferme alors sur lui-même comme une huître, et ne daigne pas desserrer les dents, sinon pour lancer une réplique cinglante et d’une ironie mordante si on a le malheur de tenter de l’en faire sortir. Il faut alors le laisser tranquille, et dans un quart d’heure de calme et de réflexion, Môsieur daignera enfin sortir de sa solitude boudeuse et rageuse, et se montra comme il devrait être en temps normal, soit souriant et aimable.

En amitié comme en amour, il est extraordinairement attentionné, et toujours à l’écoute de ses amis s’ils se sentent déprimés, ou tout simplement d’une joie expansive. Il est le confident rêvé, grâce à sa sensibilité à fleur de peau et la certitude qu’il n’ira pas raconter les secrets qu’on vient de lui confier sur tous les toits. Jake est quelqu’un de confiance, et sur qui on peut compter : son abnégation le pousse à faire passer la vie des autres – du moins, ceux qui lui tiennent à cœur – avant la sienne propre. Il est capable de tout pour ses proches, à leur décrocher la lune si on le lui demandait, et à commettre les pires horreurs s’ils étaient menacés de quelque danger. Il n’est donc pas rare que quotidiennement, il sèche un ou deux cours pour passer un peu de temps avec son meilleur ami si celui-ci est un peu morose, ou bien si la jolie brunette qu’il a croisé en larmes au détours d’un couloir lui a brisé le cœur, et qu’il s’en est allé la réconforter. Un saint-bernard, ce bon vieux Jake ! Les poils et la bave en moins, en plus…

On chahute le jeune McAdams en disant que la passion le tuera ; c’est probablement vrai. En effet, quand quelque chose l’intéresse, il ne parvient plus à s’arrêter. C’est un boulimique de travail dans ses études, un petit ami ultra romantique et aimant, et un amant fougueux et ardent. (Eh oui, Jake fait tout de même la part des choses entre une simple histoire de coucherie d’un soir, et une fille qui lui fera perdre la tête durant des semaines). Lorsqu’il est atteint parce qu’il appelle une de ses « lubies » irrésistibles, Jake ne dort plus, perd tout appétit, et il carbure à la nicotine, à la caféine et à l’alcool. Cette facette instable ne fait pas de lui un psychopathe pour autant, il ne risque certainement pas de sauter sur un passant dans la rue et d’essayer de le poignarder avec son stylo Bic. Les seules fois où le ténébreux jeune homme peut se montrer agressif, voire même violent, ce sont lors de ses crises de jalousie, car il est horriblement possessif. Il se montre au tout début cassant, froid et méprisant, puis dévie ensuite brusquement dans une crise de fureur qu’il ne maîtrise plus, et qui s’achève très souvent par une crise d’angoisse, car Jake est un nerveux incurable, ce qui explique son addiction à la cigarette.

Principales Qualités :

Protecteur /¤/ Inventif /¤/ Romantique /¤/ Sincère /¤/ Souriant /¤/ Attentionné /¤/ Sensible /¤/

Principaux Défauts :

Horriblement Jaloux et Possessif /¤/ Un rien Rebelle /¤/ Renfermé /¤/ Trop Timide /¤/ Solitaire /¤/ Lunatique /¤/ Franc /¤/

>> I Believe I Can Fly, I Believe I Can Touch The Sky *


Style de musique
Si Jake écoute toutes sortes de musique, il y en a cependant qui le rebute un peu, comme le rap, ou le r’n’b. La musique classique le ressource et lui permet de faire le point sereinement lorsque son moral est au plus bas, où qu’un coup assez violent vient de le secouer. Le piano de Chopin, Debussy, et Yann Tiersen est particulièrement apprécié, tout comme Bach ou Beethoven. Le reggae, avec Bob Marley ou Ben Harper, a le pouvoir de le détendre, et une de leurs chansons est toujours l’occasion de griller une petite cigarette, étendu dans l’herbe d’un parc. Sinon, il écoute du rock lorsqu’il est énervé – ce qui n’arrange pas forcément son état, bien au contraire, mais lorsqu’il se sera explosé le petit orteil contre son armoire, il sera forcément calmé ! Muse le met en transe, ainsi que Coldplay, et d’autres groupes dans lesquels il reconnaît un peu de sa « culture », avec U2, les Corrs et les Cranberries.

Style vestimentaire
Que ce soit dans la vie quotidienne ou pour les grandes occasions, Jake ne tolère pas le moindre laisser-aller. Tout dans sa tenue est calculé : le bouton ouvert de la manche de sa chemise impeccablement repassée, la petite mèche un peu trop longue sur son front pâle et lisse, le vieux jean délavé, mais loin de paraître sale et trop usé… Il demeure assez classique, et pour aller en cours, le plus confortable est un bon vieux jean ou pantalon en toile de couleur foncée, et un t-shirt ou une chemise. Sinon, pour une soirée, le grand ténébreux choisira un jean noir qui mettra en valeur ses grandes jambes minces et élancées, et le pull en laine fine et foncée, qui moulera subtilement son buste légèrement musclé et tout aussi mince. Son élégance naturelle lui confère une classe certaine
.

Chanson Préférée : « New Born », de Muse !...

Livre Préféré : Il en a tellement ! Il a toujours un livre dans son sac en bandoulière, voire plusieurs, car c’est une véritable bibliothèque ambulante (au grand dam de son dos, qui lui fait un mal de chien). Enfin, entre ses bouquins d’art en tous genres, on trouve des classiques français, ses préférés, comme Bel-Ami de Maupassant. 1984 d’Orwell l’a énormément marqué également, ainsi qu’un roman fantasy intitulé Enchantement d’Orson Scott Card, et qui l’a parfois fait mourir de rire.

Film Préféré : Les films d’horreur ou de science-fiction, très peu pour lui ! Voir des jets d’hémoglobine qui éclaboussent partout à n’en plus finir, ou des vaisseaux spatiaux en mission sur l’orbite martienne, vénusienne ou jupiterrienne pour sauver l’humanité ne le tente a-bso-lu-ment pas ! En revanche, il aime beaucoup les films historiques, mais pas forcément trop sérieux. Son film fétiche ? Amadeus.

Mon Idéal :

>> Behind Hazel Eyes *


Nom/Pseudo (Facultatif) : Miette
Age: 16 ans
Ville: Dijon (vive la moutarde Cool )
Avatar choisi: Gaspard Ulliel
Ou avez vous connu le forum ? Sur un Top-Site.
Comment le trouvez-vous ? Les personnages prédéfinis sont vraiment bien faits, bien choisis... j'avoue que j'ai eu un mal fou à choisir !
Le Design ? Plutôt sympa Wink
Niveau de RP: J'évite d'écrire quand je ne suis pas inspirée, ça ne sert à rien de poster quelque chose de bâclé et de plat. Je n'arrive jamais à me limiter, et quand je suis lancée, on ne m'arrête plus ^^
Code du forum : YEAAH *
Fréquence de votre présence sur le forum:
Possibilité de venir tous les jours, mais pas forcément de poster ; dans ce cas-là, j'aurai le temps de poster essentiellement le mercredi ou le week-end.


Dernière édition par le Sam 16 Fév - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Serena Wilder
• sØ GlàmØùr ♥ sØ ƒàßùlØùs$ ♥ sØ Séréna•
avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Age : 24
. Playlist : A Piece of Me *
. Côté coeur : ->* Matthew Caws
. Un bisous ? : C'est beau de rêver...
Date d'inscription : 02/01/2008

->* A Little Bit About U
Phrase Fétiche *: ->* Talk Hapiness, the World is Sad Enough!
Humeur *: ->* Mmm... Not so Bad...
Affinity and Relations ->*:

MessageSujet: Re: [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~   Sam 16 Fév - 21:25

Welcooome Heere Smile
Alors, ta description physique et morale m'ont coupé le souffle... Bref, je te laisse continuer... Wink
&&&, pour le code, faudra voir avec Autumn, mais elle va pas tarder je pense alors^^
Good Luck pour la suiite

_________________

This Is Why I'm Hot ... *


Don't Push Me Bitch... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sound-of-freedom.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~   Sam 16 Fév - 23:00

Merki pour l'accueil, et les... compliments (?!) Embarassed Embarassed Embarassed

Voici l'Histoire, sorry Rolling Eyes



Story :

Jake Cecil Silver McAdams naquit lors du voyage de noces de ses parents, fraîchement mariés depuis huit mois. Sa naissance n’était donc pas le fruit du hasard, et ils dirent avec une lueur d’amusement dans le regard en revenant dans leur Ecosse natale que la ville de l’Amour, Paris, a été le couronnement du leur. Cet adorable petit garçon n’en était-il pas la preuve, la cerise sur le gâteau ? En tout cas, Jake s’est très souvent imaginé sa naissance, qui a dû être, d’après ce qu’on lui a raconté, des plus comiques. Sur un coup de tête, voilà que ces deux rêveurs, ces deux hippies sur le tard d’à peine dix-huit ans, décidèrent de partir une semaine qui constituera leur lune de miel, et Paris fut tirée à pile ou face. Et voilà que Silver et Kristen McAdams prirent le premier billet d’avion pour la capitale française, tout en sachant pertinemment que dans son état – soit légèrement enceinte -, partir ainsi était un véritable périple ! Mais peu leur importait : ils avaient l’insouciance de la jeunesse, ils s’aimaient, et surtout, Papa et Maman payaient tous leurs petits caprices. Pourquoi donc n’en profiteraient-ils pas ?

Débarqués à l’aéroport, les jeunes gens furent surpris par le soleil de plomb qui faisait suer tout Paris, et ils reléguèrent leurs longs manteaux et leurs pulls à quelques clochards qui faisaient la manche sur le trottoir, et qui déchirèrent leurs pauvres petits cœurs. Ils restaient tous deux admiratifs devant la langue française, qu’ils trouvaient agréable et un rien piquante, mais n’en parlaient tous deux pas un mot. Le comble a été lorsqu’ils se furent rendus compte qu’ils avaient oublié d’échanger leur monnaie ! Heureusement que le nom des McAdams était suffisamment influent pour la succursale parisienne de la Royal Bank of Scotland, sans quoi ils auraient été royalement dans l’embarras ! A peine étaient-ils sortis de la banque, que Kristen perdait les eaux, et se tordaient de douleur sur le trottoir : le travail commençait. Branle-bas de combat sur l’Avenue des Champs-Elysées ! Dans la foule de touristes estivaux, un chirurgien se fraya un passage jusqu’au jeune couple, entouré de par et d’autres par des passants médusés, et en quelques minutes, un petit garçon naquit sans complications majeures, et la mère était saine et sauve. Applaudissements joyeux et allégresse saluèrent cette prouesse inopinée, et chacun s’en revint chez soi…

Jake grandit dans un milieu très aisé, les McAdams étant les associés de la fameuse Bank of Scotland. Ce fut un petit garnement hyperactif, et ses parents ne trouvèrent rien de mieux que de l’inscrire à toutes sortes de cours qui permettraient, selon eux, de tirer le meilleur de son énergie et de son imagination, du moment qu’il rentrerait suffisamment fatigué pour ne pas tout casser à la maison, et exténuer encore et encore le gardien et le jardinier, qui tombait en syncope chaque fois que Jake le terrible s’était enquis de la meilleure manière de tailler les topiaires… Enfance musicale, avec des cours de piano (vivement appréciés !), de violon (tolérés) et de flûte (une véritable horreur !). Enfance sportive, avec des cours de judo (bien vite abandonnés), de boxe (devenue sa hantise tellement il était un piètre boxeur), et d’athlétisme et de danse, d’où sa silhouette élancée et finement musclée. Enfance familiale, également, avec l’arrivée deux ans plus tard de deux jumelles toutes aussi turbulentes que lui, Meghan et Marsali, qui devinrent ses compagnes de jeu préférées. Ils firent les quatre-cent coups, endurant fessées et punitions sans broncher, leurs petites mines innocentes et faussement repenties faisant fondre leurs parents, beaucoup trop indulgents. Vinrent ensuite Helena, puis Herin, avec qui il eut moins de complicité, mais avec qui il nourrissait une affection toute aussi intense.

Néanmoins, un dramatique événement vint ruiner son bonheur et son insouciance, et le fit brutalement passer de l’enfance à l’adolescence ou même l’âge adulte. A la suite d’une soirée bien arrosée, à laquelle les enfants n’étaient heureusement pas conviés, les McAdams rentrèrent très joyeux de cette petite fête entre amis, et le chauffeur étant en congé, Silver n’hésita pas à prendre le volant de sa Mercedes flambant neuve, un véritable petit bijou dont le contrôle lui échappa dans un de ces virages traîtres lorsque la brume est à couper au couteau, et que l’on y voit goutte. Les McAdams finirent leur course dans un petit Lock, et on ne retrouva leur corps qu’après deux semaines, leurs cadavres s’étant enfoncés dans le fond bourbeux, rendant leur localisation très difficile. A la maison, Jake, du haut de ses douze ans, fut le premier à pressentir que l’absence prolongée de leurs parents n’était pas normal ; quelque chose devait forcément s’être produit pour qu’ils ne revinssent pas. Peut-être était-il arrivé quelque chose à Puppy et Granny McAdams ? L’idée qu’il fût arrivé quelque incident à Silver et Kristen ne lui vint même pas à l’esprit au commencement, et ce fut seulement lorsque ses grands-parents vinrent les trouver au petit matin, en larmes, qu’il devinât la terrible nouvelle : ils étaient orphelins.

L’horreur se disputa au chagrin, et on craignit beaucoup pour Jake, dont on connaissait le tempérament instable, trop sensible pour ne pas être férocement ébranlé par l’événement. L’adolescent se referma sur lui-même, manifestant une possessivité et une tendresse maladives autour de ses sœurs, comme un jeune loup avec sa meute. Seuls ses grands-parents parvenaient à l’approcher sans qu’il ne mordît, et on s’estimait heureux lorsqu’il décrochait trois mots par jour. Petit adolescent maigre, dont les larmes silencieuses n’étaient pas parvenues à ravager son visage aux traits fins, et dont la beauté émouvaient déjà autrui. Un an fut nécessaire à ce qu’il eût retrouvé son état normal, mais subsistait à présent une mélancolie récurrente et douloureuse, et qui passait furtivement dans ses yeux clairs et dans l’expression de son visage trop pâle ; ce ne fit qu’ajouter à l’aura de mystère qui l’entoure. Le reste de son adolescence se passa sans nuage aucun, Jake découvrit les filles, et toutes sortes de chose marquant soi-disant le passage à l’âge adulte, qu’il avait forcé quelques années plus tôt à cause de la mort de ses parents.

Vint un moment où il ne supporta plus cette Ecosse qui renfermait trop de souvenirs douloureux, et son esprit aventureux et rêveur le poussa à vouloir partir sans tarder d’ici. Il venait d’achever brillamment ses années de lycée, et il cherchait à présent une université susceptible de lui plaire loin de chez lui. Il tomba par hasard sur une émission télévisée sur cette étrange île des Caraïbes, et qui avait tant fait couler d’encre à son propos. Une intuition inouïe lui avait soufflé : « et pourquoi pas là ? ». Et Jake McAdams, quelques semaines plus tard, débarquait à New London, et dans son College. Le jeune homme est à présent en deuxième année d’art, ce qui l’intéresse au plus haut point. A dix-neuf ans, c’est un brillant élève qui ne manque pas de charme, ni d’audace. Un exemple ? Lorsqu’à force de bavarder avec sa voisine en histoire de l’art, son professeur lui a demandé sarcastiquement s’il avait envie de faire cours à sa place, ce que cette tête brûlée de Jake a fait, est montée sur l’estrade, et a improvisé brillamment sur le Quattrocento italien, montant instantanément dans de nombreuses estimes. Son côté légèrement rebelle s’est trouvé comblé avec Jonathan Clinton, devenu finalement son meilleur ami. Et côté cœur, après plusieurs coups d’un soir sans grande importance et quelques idylles, une certaine Miss Todd ne le laisse pas indifférent, mais c’est véritablement Melinda Weinberg qui le fait totalement craquer !
Revenir en haut Aller en bas
Autumn McLean
_ # Sexy Woman, Staff and Love #
avatar

Féminin
Nombre de messages : 318
Age : 26
. Playlist : Simple Plan ->* Your love is a lie x3
. Côté coeur : First, Me ; Then, Him x3
. Un bisous ? : Barre toi :)
Date d'inscription : 03/01/2008

->* A Little Bit About U
Phrase Fétiche *: Heeeey Juuuude', don't make it bad (.L)
Humeur *: Excited
Affinity and Relations ->*:

MessageSujet: Re: [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~   Sam 16 Fév - 23:41

Je suis .. Epoustouflée Smile & pour le code t'inquiètes pas, en effet ça montre que tu l'as lu =P

VALIDEE of Course Wink

BON JEU !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sound-of-freedom.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [. J. McAdams .] ~ A Compléter ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
[. J. McAdams .] ~ A Compléter ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» saurez vous compléter ces titres de films ?
» Saurez-vous compléter ces paroles de chansons...
» Poésie... Saurez-vous compléter ces vers...
» Mot a compléter
» De la complémentarité du groupe et des orientations de chacun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sound of Freedom ->* :: xXx.COME AWAY WITH ME.xXx. :: TELL US WHO YOU ARE ___* :: Welcome to New London*-
Sauter vers: